Constructeur Maison BBC Oise (60)

Etude gratuite
Maison Basse Consommation

L’assainissement des eaux usées : recyclage

L’assainissement des eaux usées : recyclage

Le ..11.11.2012

Il existe deux types d’eaux usées : noires et grises. L’évacuation de ces eaux se fait par le biais d’un réseau unique ou séparé mis en place par la commune en charge du secteur. Le maire de la zone est responsable du bon fonctionnement des réseaux, que ce soit dans l’assainissement individuel ou collectif.

L’assainissement des eaux usées domestiques

Eaux ménagères et eaux-vannes
Les eaux ménagères sont issues des machines à laver, éviers et autres installations dans les cuisines et salles de bain. Ce sont généralement des eaux classées grises, car elles sont peu usées et ne contiennent qu’une quantité limitée de produits polluants. Dans certains cas, elles peuvent contenir de substances très polluantes, comme les produits cosmétiques et industriels. Dans ce cas, elles sont appelées eaux noires.
De leur côté, les eaux-vannes proviennent des toilettes. Elles sont chargées de matières fécales et sont considérées comme des eaux noires, car elles sont difficiles à traiter.

Les possibilités d’assainissement
Les solutions d’assainissement les plus traditionnelles sont : la fosse septique, la fosse toutes eaux ou le micro station d’épuration. Toutes ces alternatives sont prises en compte par la règlementation. Il est à noter cependant que la fosse septique n’est plus installée actuellement.
Il existe d’autres moyens qui peuvent être utilisés en complément des méthodes traditionnelles, comme le bambou d’assainissement, les filtres plantés, les toilettes sèches, le filtre à coco ou le lagunage des eaux usées.

Parmi ces différentes alternatives, la toilette sèche est la seule acceptée par la règlementation. Les autres pourront néanmoins servir de solutions additives en attendant les tests d’efficacité.

Les deux types d’assainissement

L’assainissement individuel
Dans les zones où les habitations sont éparpillées, chaque maison possède son propre système d’assainissement. Dans certains cas, il est possible que le dispositif soit commun à un petit groupement d’habitations. C’est l’assainissement autonome. Ce dernier est déterminé par un zonage.
Les travaux sont généralement pris en charge par les particuliers. La commune en charge du secteur devra toutefois vérifier la qualité des installations. Elle peut également effectuer les travaux d’entretien réguliers à condition que les propriétaires des maisons payent une certaine somme.

L’assainissement collectif
Dans les villes et zones où les habitations sont regroupées, les eaux usées sont réunies dans les réseaux d’assainissement et sont traitées dans les stations d’épuration. Il existe deux types d’égouts : le réseau unitaire et le réseau séparatif.

Le premier réunit les eaux provenant des bâtiments et celles de la pluie, et les achemine vers les stations d’épuration. C’est le système le plus classique. Le second, quant à lui, est constitué de deux collecteurs qui acheminent séparément les eaux usées et pluviales.

Selon la loi sur l’eau, les communes sont obligées de créer, d’entretenir et de vérifier le bon fonctionnement des égouts et autres réseaux d’assainissement. Des demandes d’autorisation doivent être envoyées à la commune avant les installations des raccordements non domestiques.

Les caractéristiques des eaux usées non domestiques sont mentionnées dans les autorisations octroyées par les autorités compétentes. Ces dernières surveillent également le bon respect des prescriptions sur les autorisations des raccordements non domestiques.

    Déjà 168 témoignages clients !

    Déjà 168 témoignages clients !

    Découvrez le seul constructeur dans votre région avec de vrais et aussi nombreux témoignages clients chaque mois !

    En savoir +